Archives de catégorie : Adsl Dépannage

Théorie sur les lignes adsl et sous porteuses

Dépannage Lignes Adsl et Téléphonique

 

 

Pour un signal correct et un débit correct, il faut un minimum de perturbations sur la ligne. Sinon il y risque de coupures, synchro qui a du mal à se faire, et le débit baisse automatiquement.

Plus la marge au bruit est élevée, plus la ligne sera bonne. Il faut un minimum de 6 pour la synchro d'une ligne adsl classique et de 10 pour adsl + Tv.

Beaucoup de personnes qui sont passé du modem adsl simple a la box, on vu les problemes commencer.

ces problemes ne sont pas liés a la box, mais a une mauvaise qualité de la ligne adsl.

De meme pour ceux dont la box fonctionnait très bien, jusqu'au jour ou ils ont fait évoluer leur abonnement en ajoutant des options, ou un débit plus élevé.

 

Act Informatik vous propose un test de ligne, optimisation de la ligne, réduction des interferences.

 

Technique de la ligne Adsl:

Une ligne Adsl est divisée en 255 sous porteuses  et une ligne Adsl2+ est divisée en 511 sous porteuses. en Adsl on va jusqu'à 1,1Mhz et 2.2Mhz en Adsl2+.

chaque sous porteuses est matérialisée sous la forme d'un signal dont la fréquence est de 4,3125 kHz.

donc en théorie si la ligne n'a aucun défaut et s'il n'y a aucune perturbation on atteint en sens descendant 13 380 kbit/s et en sens remontant 1024Kbits.

mais s'il ya une frequence radio a 48KHz la sous porteuse 48Khz ne sera pas utilisée et on perdra 4Kbits.

s'il y a un transformateur, téléphone, micro onde defectueux ou qui emet des rayonnements près de la ligne, toute les sous porteuses correspondantes aux frequences rayonnements seront automatiquement éliminée..et ainsi de suite.

Donc on arrivera jamais au debit maxi théorique, mais on peut  éliminer une partie de ces parasites.

ADSL : PRINCIPE DE BASE : L’ADSL est une évolution de l’utilisation des lignes téléphoniques usuelles. ADSL vient de l’anglais “Asymetric Digital Subscriber Line” et signifie en français “Réseau de Raccordement Numérique Asymétrique”. Cette technologie permet de faire passer de hauts débits sur la paire de cuivre utilisée par les lignes téléphoniques, sans interférer (utilisation de fréquences différentes). La technique consiste à utiliser les fréquences supra vocales laissées libres par le service téléphonique traditionnel. Les deux signaux sont séparés, chez l’abonné au moyen d’un filtre ADSL placé entre la prise téléphonique et le téléphone. L’opérateur télécoms proposant le service ADSL installe du matériel dans ses répartiteurs (DSLAM) et fournit un modem à son abonné. Le signal informatique est, quant à lui, traité par un modem ADSL, afin d’en extraire la communication téléphonique (VoIP) ou même un signal télévisé. Les débits constatés sont de 10 à 25 fois plus élevés qu’un modem 56K classique.